Tout savoir sur la véranda et réussir son projet

Les obligations administratives de la véranda

Une déclaration préalable est exigée si votre véranda est inférieur 20 m² de surface de plancher ou d’emprise au sol.

Ce seuil de 20 m² peut être porté à 40 m² pour les travaux concernant une construction existante. Vos travaux doivent, pour cela, être situés dans une zone urbaine d’une commune couverte par un plan local d’urbanisme (PLU) ou un document assimilé (comme un plan d’occupation des sols).

Cette hausse du seuil à 40 m² ne s’applique pas si vos travaux portent la surface de la construction initiale à plus de 170 m².
Dans ce cas, un permis de construire est nécessaire.

Les règles et qualifications de la véranda

Une déclaration préalable est exigée si votre véranda est inférieur 20 m² de surface de plancher ou d’emprise au sol.

Ce seuil de 20 m² peut être porté à 40 m² pour les travaux concernant une construction existante. Vos travaux doivent, pour cela, être situés dans une zone urbaine d’une commune couverte par un plan local d’urbanisme (PLU) ou un document assimilé (comme un plan d’occupation des sols).

Cette hausse du seuil à 40 m² ne s’applique pas si vos travaux portent la surface de la construction initiale à plus de 170 m².
Dans ce cas, un permis de construire est nécessaire.
Source : www.service-public.fr

Les assurances de la véranda

La RC décennale de la construction

Il s’agit d’une assurance obligatoire pour le constructeur dont la responsabilité peut être engagée sur dix ans pour les travaux de bâtiment. Presque tous les constructeurs de véranda offrent systématiquement une garantie décennale et doivent donc vous délivrer une attestation d’assurance. Il vaut mieux demander une copie de l’attestation avant d’entreprendre les travaux.

L’extension du contrat d’assurance habitation

Il n’existe pas de contrat d’assurance spécifique aux verrières ou aux vérandas. Toute véranda constituant une pièce à vivre supplémentaire, complètement intégrée à la maison, est le plus souvent assurée en extension du contrat d’assurance multirisque habitation.

Les matériaux de structure de la véranda

La véranda aluminium

Choisie dans plus de trois projets d’extension sur quatre, la structure aluminium se montre légère, résistante et pratiquement inusable. Elle convient à tous les styles de vérandas, s’adapte à toutes les formes et toutes les tailles. Elle offre le choix des chevrons de toiture, tubulaire ou épine, et des caractéristiques des profilés utilisés en façade.

La véranda structure acier

Les industriels se sont penchés sur ce produit incomparable qu’est l’acier, choisi par les ferronniers d’art d’autrefois pour réaliser les jardins d’hiver de nos aïeux. A force de traitements pour le rendre plus résistant à la corrosion et améliorer ses qualités d’isolation, l’acier est devenu un matériau de structure de grande qualité, réservé aux projets originaux et haut de gamme.

La véranda en bois

Nul ne peut nier les qualités naturelles d’esthétique, d’isolation thermique et acoustique et de robustesse de ce matériau de structure. Ce produit naturel vit, respire, vieillit et nécessite davantage d’entretien que ses pairs. Mais là encore, les industriels ont mis au point des traitements préventifs qui assurent au bois une plus grande longévité et un entretien plus facile et moins fréquent.

La véranda structure bois et aluminium

Cette structure réuni le meilleur des 2 mondes.

Les remplissages de toiture de la véranda

Le remplissage de la toiture de la véranda est l’un des éléments essentiels du confort intérieur de celle-ci durant toute l’année. Outre le fait de permettre une intégration réussie dans l’habitat existant, il doit garantir une protection thermique et un contrôle solaire performants, sans oublier un confort acoustique permanent et une sécurité à toute épreuve !
Avant toute réflexion sur son projet il est conseillé d’établir un bilan thermique (vous trouverez sur le site de SAINT-GOBAIN GLASS les éléments nécessaires à cette démarche). Ce bilan vous guidera dans votre recherche de la solution la plus adaptée à votre projet. Il existe quatre possibilités de remplissage :

  • La toiture traditionnelle
  • Le verre
  • Les panneaux opaques.
  • L’installation de panneaux solaires photovoltaïques est une solution écologique en voie de développement.

Les protections solaires de toiture de la véranda

Le double vitrage de toiture doit offrir un juste équilibre entre son coefficient de transmission lumineuse et son coefficient de transmission de la chaleur, en fonction du lieu, du climat, et de l’exposition de la véranda. Si ce critère est respecté, l’installation complémentaire d’une protection solaire de toiture permettra de réguler le confort intérieur au gré des envies.
La protection solaire de toiture peut être installée soit à l’extérieur, soit à l’intérieur de la véranda. En extérieur, elle présente l’avantage de recevoir les rayons avant qu’ils n’atteignent le vitrage. Le budget disponible ou l’esthétique, qui peuvent aussi être des critères incontournables de ce choix.
Les stores intérieurs jouent un rôle protecteur reconnu, surtout lorsqu’ils sont dotés d’une face réfléchissante qui renvoie les rayons du soleil, mais leurs grandes dimensions en font un élément essentiel de la décoration de la pièce.

Une solution intermédiaire est proposée par l’intégration d’un store à lames mobiles dans le double vitrage. C’est le cas du store « Véralam » par exemple qui protège du soleil bien sûr, mais qui capte la lumière du jour et la réoriente en la restituant par réflexion pour offrir un bon confort visuel.

Les ouvertures de façade de la véranda

Véritable antichambre de la nature environnante, la véranda profite des moindres rayons pour ouvrir ses façades et faire entrer Dame Nature à l’intérieur. C’est alors le ballet des coulissants aux multiples vantaux, des baies escamotables ou repliables, l’écartement des battants des portes et des fenêtres à frappe, le claquement des vasistas à soufflet ou l’ouverture délicate des oscillo (battants ou coulissants).

Les baies oscillo-coulissantes sont dotées d’un mécanisme très élaboré qui permet de transformer un vantail coulissant en châssis à frappe. Ce dernier devient ainsi une ouverture oscillo-battante au gré des besoins. L’aération est ainsi sécurisée, sans passage possible ni d’un enfant ni d’un malveillant.

Les repliables en accordéon sont développés par de nombreux constructeurs car l’absence complète de structures verticales intermédiaires séduit une large clientèle. Quant aux escamotables, qui transforment quasiment la véranda en pergola, ils sont commercialisés par quelques grands groupes.

Les fenêtres et portes-fenêtres à frappe offrent des ouvertures de dimensions moindres. Elles conservent un côté traditionnel et font le bonheur des vérandas en acier ou de vérandas en alu mais qui s’inspirent des orangeries d’autrefois. Elles peuvent s’ouvrir à la française vers l’intérieur ou à l’anglaise vers l’extérieur.

Le chauffage et la climatisation de la véranda

Les performances d’isolation thermique des matériaux de construction et de contrôle solaire des vitrages sont en perpétuelle amélioration mais un système de chauffage approprié en hiver ou une climatisation en été peuvent apporter un complément de confort apprécié.

La ventilation de la véranda

La gestion des apports solaires ( chaleur et luminosité) est la base incontournable du confort dans la véranda. Mais ce principe fondamental ne peut pas être dissocié de deux autres principes complémentaires : l’amenée permanente d’air frais et neuf et l’évacuation de l’air chaud et vicié.

Les façades de la véranda, par nature, ont vocation à être presque toujours ouvertes et les échanges d’air sont quasi permanents entre l’intérieur et l’extérieur. Toutefois en périodes froides ou en cas d’absence prolongée, la fusion des espaces est moins fréquente. De ce fait l’installation d’un système de ventilation naturelle s’avère indispensable. Le dernier né de ces systèmes est fabriqué et commercialisé par RENSON depuis l’été 2014. Ce produit conçu pour améliorer le confort de la véranda est un aérateur d’extraction optimisé : « l’Oxyvent ». Ce nouvel extracteur d’air à rupture de pont thermique est placé au point le plus haut et le plus chaud de la toiture de la véranda (ou du puits de lumière), afin que la chaleur, l’air humide et vicié montent et soient évacués de façon naturelle, tandis que des aérateurs d’amenée d’air sont installés en partie basse des châssis.

Dans certains cas la ventilation naturelle peut apparaître comme insuffisante. On aura alors recours à une ventilation mécanique. Mais la démarche actuelle de protection de l’environnement implique que les systèmes de ventilation soient peu énergivores et écologiques.
Toutes ces solutions sont d’autant plus efficaces lorsqu’elles sont installés dès la construction de la véranda.

Les décorations et ornements de la véranda

La véranda est un bijou que chacun façonne à son goût pour exprimer sa personnalité. Quel que soit son matériau de structure et le style de la véranda la recherche esthétique est permanente. En extérieur comme en intérieur, tous les éléments sont pensés et choisis pour le plaisir des yeux, sans oublier depuis peu le rôle de l’éclairage. Qui dit décorations et ornements fait penser immédiatement aux vérandas en acier, inspirées des orangeries du siècle dernier, pour lesquelles les Maîtres Ferronniers d’Art démontrent tout leur savoir-faire et leur imagination.
Les vérandas en aluminium, aux lignes plus sobres et plus contemporaines, font place à des décors de traverses ou de petits bois en alu dans les impostes. Certains modèles reviennent aux sources de l’acier.

Les vérandas en bois ne sont pas en reste pour offrir à l’œil du passant un contraste saisissant entre une structure imposante et des finitions extérieures d’une grande finesse. Sans oublier à l’intérieur le spectacle proposé par des charpentes majestueuses aux fermes ou au poinçon souvent remarquables.

Les vitrages décorés, les véritables vitraux avec petits bois en plomb ou en laiton, les frises de fleurs et de feuillages apportent parfois une touche de couleur et de gaieté dans les façades. A l’intérieur de toutes les vérandas, les stores et les rideaux grâce à leur matière et leurs coloris. L’avènement de l’éclairage par LED est une source intarissable de possibilités de jeux de lumière, d’intensité et de couleurs non seulement dans la pièce mais aussi en extérieur pour mettre en valeur l’extension et ses abords.

La véranda écologique

La véranda a anticipé depuis longtemps sur la RT 2012 et les économies d’énergie et la protection de la planète contre la pollution sont des axes de recherche permanents pour les industriels de ce marché. Matériaux de structure naturellement recyclables ou rendus recyclables, emploi de ressources naturelles, consommation d’énergies propres, ou encore développement des moyens de protection solaire sont des axes de travail prioritaires.

Parmi les matériaux de structure, le bois fait figure de favori pour l’écologie. Ses qualités de robustesse, d’isolation thermique et phonique naturelles sont unanimement reconnues, aussi, allié à un vitrage performant et à une bonne étanchéité il procure un vecteur d’économie d’énergie non négligeable. Pour parfaire cette démarche écologique, les industriels de la véranda en bois se tournent vers des forêts gérées dans lesquelles coupes et plantations s’équilibrent. L’acier, subit des traitements de prévention qui rendent son entretien plus facile et moins fréquent et il a le mérite d’être indéfiniment recyclable. L’aluminium, à l’aide de traitements et de procédés industriels complexes, est transformé pour devenir propre et sain. Il ne dégage aucun effet toxique ou nocif même en brûlant et se retrouve débarrassé des nuisances liées à un entretien désagréable par décapage et par peinture.
En dehors de ces matériaux essentiels, les vitrages sont des moteurs écologiques grâce à leurs facultés à lutter contre les apports solaires.

La véranda intelligente

La véranda est l’association de divers matériaux qui, lorsque le produit est fini, offrent un confort remarquable. Tous ces matériaux sont étudiés, fabriqués et installés dans une recherche permanente de performance de haut niveau et les vérandas actuelles sont des réalisations de grande qualité. Mais il existe au-delà de ce constat des contraintes économiques et écologiques qui poussent à optimiser encore les installations créées pour réaliser des économies…

La sécurité de la véranda

Joyau de verre s’il en est, la véranda peut paraître bien fragile face au nombre hallucinant de cambriolages en France. Cependant la sécurité fait l’objet de recherches permanentes de la part des industriels qui proposent à leurs clients des matériaux de plus en plus fiables ainsi que des équipements de protection et de détection de plus en plus performants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *